nobles on le devient

Ennoblir, dans le langage de la technique et de l’industrie,
signifie “soumettre un produit à des traitements qui en améliorent la qualité et en augmentent la valeur”.
En typographie il y a beaucoup de traitements et plusieurs techniques qui augmentent la valeur économique et esthétique du papier.
Ce qu’on recherche n’est pas toujours la beauté en soi mais l’expérience sensorielle.



Élévation sensorielle typographique


Les sens du toucher et de la vue sont stimulés pour rechercher sophistication, particularité, sensualité et émotion. Obtenir un produit qui donne des émotions, ainsi que beau, est l’objectif principal lors qu’on décide d’ennoblir notre travail typographique. Au fil des ans, les techniques typographiques se sont développées en perfectionnant la recherche de la sensibilité tactile et visuelle, soit pour les caractéristiques naturelles de la matière première, le papier, que pour des questions liés aux réelles possibilités de la méthode d’altération de la même. Quand on parle d’art typographique, l’ennoblissement consiste en l’utilisation de techniques appropriées et spécifiques qui peuvent donner plus de valeur à un imprimé. Rechercher la technique plus adaptée pour notre travail graphique, de manière que cela puisse se distinguer du simple “papier encré” est un procès qui nécessité connaissance, volonté et beaucoup de curiosité.

Différents ennoblissements,
différents résultats



Les ennoblissements d’impression ne sont pas tous pareils, chacun a des différences spécifiques et des caractéristiques singulières qui les distinguent des autres. Il existe en fait plusieures procédures, comme la plastification brillante, matte ou soft-touch qui donnent un effet plastique et moderne au papier, en agissant sur la totalité du support et le rendent presque hibride et matérique, ou d’autres façonnages comme le marquage à chaud ou le relief thermique qui jouent sur la valeur du papier, sur les petits détails du façonnage et sur la simplicité des éléments graphiques. Bien qu’il existe des différences substantielles de valeur entre les différents ennoblissements, qui ont un impact sur les différents coûts de ces mêmes, il est cependant inexact de penser que si un façonnage a un prix plus haut alors l’effet sera meilleur.
Un ennoblissement, puisqu’il ajoute valeur au support, il doit être enrichie par le papier, le graphique, du choix des polices, du style et de l’idée. C’est un processus linéaire et complet qui vient de l’idée du produit qu’on veut obtenir.

Coûts aristocratiques
ou démocratiques?


Les façonnages nobles ont bénéficié d’une réévaluation au cours des dernières années, accentuée par la nécessité d’offrir un produit différent, qui se distingue des imprimés en couleurs habituels. Aussi une autre condition a favorisé le développement des transformations du papier : l’accessibilité du prix. Bien que ce type de façonnages représentent une dépense accessoire, leur coût n’est pas toujours aussi haut comme on pense. Certains ennoblissements d’impression ont, en effet, un coût considérable justifié par les passages du façonnage et par les instruments qui servent pour pouvoir l’obtenir, mais comme il est facile de monter vers le haut, il est aussi simple de rester sur des prix plus bas. Ce dont on s’est rendu compte, c’est que le prix d’un ennoblissement n’est pas comparable à la valeur en plus qui donne au produit, qui est beaucoup plus haute. Des techniques telle que le marquage à chaud sont désormais devenues d’usage courant pour les produits standard, parce que leur prix est devenu plus accessible est moins de « niche ». Façonnages comme la sérigraphie brillante aux rayons UV, par exemple, a un coût insignifiant comparé à ce que le support typographique en gagne en esthétique, fascination graphique et efficacité.

Noblesse


Coût, difficulté d’exécution et connaissance du façonnage sont donc les variables qui affectent plus le choix d’enrichir ou pas son propre produit typographique. Ceux qui connaissent déjà bien les différents façonnages et leurs caractéristiques savent que chaque façonnage peut être combiné à un autre pour obtenir des effets vraiment particuliers. Ce type d’union peut produire des résultats incroyables, avec un charme unique et un effet enchanteur mais le risque d’encourir en une superposition d’effets, de graphique et en un baroquisme stylistique est toujours présent. L’effet recherché ne sera donc pas dans la valeur matérielle du façonnage mais dans le charme, dans la courtoisie et dans la beauté simple d’une carte.

Un ennoblissement est une procès linéaire et complet, qui vient de l’idée du produit qu’on veut obtenir.

MARQUAGE À CHAUD
Le marquage à chaud est un façonnage qui donne au papier un effet métallique brillant particulier et qui ne peut pas être obtenu avec d’autres systèmes. La gamme de couleurs et de textures est infinie et en plus des surfaces métalliques brillantes et mattes traditionnelles, il y a des films en couleurs métalliques brillants, des pigments brillants et opaques, des couleurs nacrées etc. En utilisant des clichés en laiton ou en bronze on peut aussi donner un effet de relief.

DÉTAILS BRILLANTS UV
Le polissage UV est une technique de peinture sérigraphique qui donne brillance aux couleurs.
Cette technique fait ressortir les images en permettant des revêtements de haute précision sur les détails, soit sur les grands que sur les petits formats. Elle est particulièrement efficace pour faire ressortir parfaitement tous les détails sur fond sombre. La sérigraphie en relief, au contraire, donne plus d’impact et d’élégance aux logos et aux inscriptions en donnant aux éléments reproduits un épaisseur perceptible au toucher.

PLASTIFICATION – LA TOUCHE FINALE
ANTI-RAYURE: Résistante aux rayures, améliore la durée du produit
BRILLANTE: Donne une brillance particulière qui fait ressortir les couleurs et les détails .
MATE: Définie les couleurs et améliore la lisibilité des textes et des images.
SOFT TOUCH: Donne au papier un effet particulier, proche au velours.

QUAND L’UTILISER : La plastification est un procès qui consiste en l’application d’un film avec le but de protéger et valoriser le produit final.
Les effets visuels donnés par le film sont plusieurs. La plastification est généralement réalisée sur les jaquettes, les couvertures, les brochures et les cartes de visites car elle protège les couleurs et l’impression de la saleté et parce qu’elle facilite les façonnages de plie.

RELIEF À SEC
L’impression à sec ou relief est effectuée par un cliché en poinçon qui reproduit une image en relief par une pression sur le papier. Ce système produit un effet sculpté très élégant et détaillé, surtout si utilisé sur un papier épais. Le relief à sec peut être travaillé même sans couleur.

QUAND L’UTILISER : Le relief à sec est généralement utilisé pour donner un effet matériel au papier ou pour faire ressortir une inscription ou une image sur une même couleur de fond.


LETTERPRESS
Le Letterpress est une technique typographique en bas-relief très ancienne. La caractéristique principale est sa capacité communicative visuelle et tactile. Les textes réalisés avec cette technique sont creux comparés à l’impression normale. Le papier utilisé est très épais, velouté et soyeux, pour valoriser l’effet final.

QUAND L’UTILISER : Le letterpress est une technique pour des produits de niche, élégants, uniques et avec caractère.

RELIEF THERMIQUE
Le relief thermique est un système pour obtenir l’effet de relief à travers la déposition de poussières sur l’encre encore frais et la successive polymérisation avec une source spécifique de lumière. Compte tenu de sa technique de production, le relief est destiné à tout un côté du support.
Il est principalement adapté pour la réalisation en relief de textes et logos.

QUAND L’UTILISER : Est utilisé surtout sur les cartes de visite élégantes et avec un style rétro. Un façonnage qui donne un effet “aristocratique”, adapté à une communication de ce type.