RVB vs CMJN

Quand nous créons sur ordinateur des images à imprimer, ou nous désirons d’imprimer des images à partir d’une caméra numérique, une erreur assez commune est l’idée que les couleurs que nous voyons sur l’écran auront le même aspect une fois imprimées. À cause de cela, les fichiers pour l’impression sont souvent envoyés, à tort, dans le format rouge-vert-bleue (RVB ou RGB). L’écran de l’ordinateur et plusieurs logiciels de photo-retouche montrent les couleurs en RVB, tandis que sur papier les images sont imprimés en cyan-magenta-jaune-noir (CMJN).

Difficilement la conversion de RVB à CMJN se déroule en douceur, souvent il peut y avoir le problème du résultat chromatique, à dire la possibilité que ce qu’on imprime soit différent de ce qu’on voit sur l’écran. Disons que si l’objectif final est de réaliser une impression, il ne faut pas créer un fichier en modalité RVB. Si vous ne pouvez pas faire autrement, la seule façon de remédier à cet inconvénient consiste à convertir toutes les images dans le format CMJN lors de la conception de la mise en page.

stats rgb vs cmyk

RVB
RVB (Rouge, Vert, Bleue) désigne la combinaison des couleurs utilisés par les écrans électroniques, comme les CRT, les écrans LCD, caméras numériques et scanners. Une image peut en fait être décomposée dans ces couleurs de base qu’une fois mélangées donnent presque toute la gamme des couleurs visibles.
La combinaison des trois couleurs rouge, vert et bleue, donne comme résultat ultérieure une autre couleur dont la luminosité est la somme des sources de luminosité. Additionnant 100% de Rouge, 100% de Vert et 100% de Bleue le résultat est le blanc, au contraire quand leur pourcentage est 0, le résultat est le noir.
Les logiciels de photo-retouche par exemple, utilisent la modalité RVB parce qu’elle offre la plus large gamme de couleurs disponible.

CMJK
Cet ensemble de couleurs est utilisé pour l’impression. Ici les couleurs (Cyan, Magenta, Jaune et Noir) sont codifiées de manière soustractive. En théorie, les couleurs Cyan, Magenta et Jaune peuvent reproduire toutes les autres couleurs quand elles sont combinées entre eux. La brillance maximale est obtenue parmi l’absence totale des encres : c’est le blanc papier.
Quand les trois premières couleurs sont sommées, le résultat n’est pas le noir pur mais un marron très foncé. La quatrième couleur, le N noir, est utilisé pour éliminer complètement la lumière de l’image imprimée, motivation pour laquelle l’œil perçoit la couleur comme noir.

punti di forza
Conversion de RVB à CMJN
Le système RVB a une gamme de couleurs plus large par rapport au CMJN et il est capable de reproduire des couleurs plus vives et vibrantes. Mais une fois imprimées les couleurs pourraient être plus foncées ou mates, et, par conséquent, ne pas être fidèles aux originelles affichées sur l’écran.
Pour imprimer avec précision le document ou l’image, pour obtenir une impression le plus fidèle possible à l’originel, l’idéal c’est de convertir le fichier du format originel RVB en CMJN (attention : parfois les fichiers crées en RVB pourraient contenir de couleurs « hors de gamme », qui ne sont pas compatibles avec la modalité CMJN, dans ce cas le logiciel devrait être en mesure de gérer le problème en calculant la couleur la plus proche à l’originelle, ou permettant à l’utilisateur d’effectuer la substitution manuellement).
Il est possible de faire cela en utilisant des logiciels comme Adobe Photoshop ou Adobe Illustrator.

Comment convertir in fichier RVB en CMJN
Supposons que vous voulez transformer en vectorielle l’image suivante :
Importez l’image dans Adobe Illustrator et sélectionnez l’image avec l’outil de sélection.
Sur la barre à outils il y aura ces voix.
Cliquez sur Image Trace (ou Tracer Image si vous travaillez avec la version française)
Vous le voyez ?
L'image a déjà subi un changement. Vous n’êtes pas encore satisfaits ?
Pas de problèmes, vous pouvez gérer les différents paramètres dans Image Trace Panel (Panneau Tracer Image)
Que vous verrez comme ça :
En modifiant les paramètres des différentes voix vous aurez des résultats différents :
Threshold (Seuil) - (Une sorte d'équilibrage des noirs et des blancs)
Paths (Tracés) - (Il en simplifie ou pas la complexité) le nombre des points à partir desquels est constitué le vecteur finale)
Corners (Angle) – il agit sur les angles de l’image
Noise (Trouble) - (Une sorte de stabilisateur du vecteur résultant) régler un bon niveau de zoom
Une fois atteint le résultat désiré, cliquez sur Expand (Élargir Tracé)
Roulement de tambour
Et voilà le résultat avec tous ses beaux points vectoriels à modifier comme vous voulez, en le déplaçant, en les éliminant etc.
De rien !

rgb vs cmyk tatoo