COMMENT CRÉER UN LOGO PROFESSIONNEL

Un logo professionnel peut améliorer une entreprise, une organisation ou un produit. Cependant un logo non professionnel peut endommager une marque ou le portfolio même d’un bon designer.
Le logo est une composante fondamentale d’un brand, qui contribue à créer l’identité de l’entreprise et permet de la différentier aux yeux du consommateur des principaux compétiteurs. Le logo bien conçu diminue de manière significative l’effort d’une entreprise pour conquérir la confiance du client.
Nous avons la situation idéale quand le désire du consommateur s’identifie avec le logo. Le seul logo représente, symboliquement, toute la publicité d’une compagnie.
Bien sûr il n’y a pas de règles précises pour créer un logo mais nous pouvons suivre des lignes directrices qui peuvent être utiles pendant que nous en réalisons un.

1. Design : esquissez les idées
Nombreux sont ceux qui se mettent directement devant l’ordinateur pour concevoir un logo. Pour se rendre compte peu après qu’on passe la majorité du temps à jouer avec les filtres et les effets spéciaux, en obtenant très peu de résultats. La meilleure façon de commencer est de prendre une feuille de papier et un crayon. Pensez à qui vous voulez vous adresser, quel est votre target, immergez-vous dans le brand, dans sa signification, dans la sensation que vous voulez transmettre au public. Griffonnez vos idées sans vous préoccuper de tout rendre parfait. Quand vous serez satisfait de ce que vous avez dessiné alors passez à l’ordinateur.

bozze logo

2. Réalisation : graphique vectoriel.
Débutants et non, on fait souvent confusion entre graphique vectoriel et graphique bitmap (aussi dit « raster »). À cette confusion a contribué dans ces dernières années l’utilisation généralisée de logiciels tels que Photoshop qui sont des applications conçues principalement pour créer des graphiques bitmap et pour la retouche d’images.
Les formats d’images les plus communs, JPEG, GIF, BMP et TIFF, sont tous des formats bitmap, à dire, des images crées par des pixels insérés dans des portions de surface spécifiques.
Quand on redimensionne un image bitmap, l’image pourrait s’effriter et perdre en qualité. Au contraire, les fichiers de graphique vectoriel ne sont pas fait de points ou pixels. Ils sont basés sur des formes et couleurs générés par des formules mathématiques. Les vecteurs peuvent être agrandis ou diminués dans toutes les dimensions sans perdre le détail et la netteté et sont, donc, l’idéal pour créer et utiliser des logos professionnels dans l’impression commerciale, les sites internet, la télévision et toutes les autres formes de médias. Si vous apprenez à utiliser un logiciel spécifique de dessin vectoriel comme, par exemple, Adobe Illustrator, Corel Draw et Inkscape, vous pourrez créer de manière rapide et simple des lignes droites et parfaites, des courbes souples et des formes précises.

esempio inkscape

3. Combinez les couleurs
Chaque couleur n’est pas essentiellement liée à un secteur particulier même si certaines gammes chromatiques sont plus adaptées pour certains services ou produits. Par exemple, la combinaison de rose brillant et orange ne serait pas à conseiller pour le logo d’une banque. L’idéal est de chercher d’utiliser des combinaisons de couleurs qui ont du sens pour le logo. Pour l’inspiration de la couleur à utiliser nous vous conseillons de jeter un coup d’œil sur le site Adobe Kuler ou de vous dédier à la lecture du livre de Jim Krause Color Index 2.

color index di Jim Krause

4. Noir et blanc
Le logo doit toujours être conçu en noir et blanc. Il faut considérer comme il apparaîtra une fois photocopié ou utilisé par fax. Par la suite on pourra étudier une représentation en couleurs : il est fortement déconseillé le processus inverse. Une fois transformé du noir et blanc à la couleur le logo ne doit pas perdre son expressivité.

batman white-black
batman black-white

5. Planification : médias
Dans la phase de développement d’un logo il est important de prendre en considération le support sur lequel il sera utilisé. Par exemple, si un logo sera utilisé seulement sur un site internet vous pouvez utiliser plusieurs couleurs, nuances ou effets particuliers. Dans le cas où le logo sera utilisé pour des imprimés commerciaux il est nécessaire de considérer la complexité du logo et les coûts d’impression qui augmenteraient avec l’utilisation de plus de couleurs et d’effets. Pour certains logos on pourrait penser de créer une version web et une version imprimable moins élaborée. Une autre chose à prendre en compte pour la réalisation d’un logo est le phénomène du fond perdu (trapping) qui fait référence à l’espace entre les deux couleurs.
Sur la machine d’impression chaque couleur est normalement imprimée séparément, dans la phase d’impression peut arriver que des petits mouvements du papier ou de la machine peuvent provoquer la création de petits espaces entre les couleurs. Ainsi, même un déplacement d'un demi-millimètre sera perceptible dans le cas de deux couleurs destinés à se toucher parfaitement. Ceci est tout aussi important pour les formes colorées qui sont bordées de noir. Pour réduire la possibilité que le mouvement soit accentué, dans le dessin du logo il est possible de créer une superposition (connu comme « choke » ou « spread ») entre les couleurs adjacentes. En tout cas, en regardant plusieurs logos professionnels on peut noter comme les différentes couleurs ne se touchent pas toujours et souvent il y a un espace blanc dans les dessins. L’« espace blanc » non seulement il est un outil visuel important, mais il peut aussi aider à réduire le problème du trapping.

6. Affinez le logo Typo
Les paroles qui composent un logo sont aussi importantes que le graphique. Il faut faire attention à utiliser une typographie efficace. Parfois le mauvais choix du style du lettering, des polices, l’utilisation des majuscules et des minuscules dans un logo peuvent influencer de façon drastique le résultat final que nous voulons donner. En outre, si votre logo utilise un type de police, utilisez le logiciel pour convertir les lettres en formes (shapes) / profils (outlines). De cette manière si vous devez envoyer le fichier vectoriel à quelqu’un, il ne sera pas nécessaire pour cette personne d’avoir la police de caractère installé sur son ordinateur.
Post développé à partir d’un article du blog du web designer Derek Underwood.